• Mathilde Despax

La CGT tisse des alliances avec Greenpeace et Attac

Le secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez, le directeur général de Greenpeace France, Jean-François Julliard, et la porte-parole de l’association altermondialiste Attac, Aurélie Trouvé, étaient réunis, vendredi 17 janvier, près de Paris, pour écouter l’une des inspiratrices du volet social du Green New Deal porté par la gauche américaine, l’économiste Pavlina Tcherneva.


Au moment où l’Union européenne se fixe à l’échelle continentale un objectif d’atteindre la « neutralité carbone » en 2050, la CGT, Attac et Greenpeace souhaitent porter ensemble une trajectoire alternative. Depuis le contre-G7 en août 2019 à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) et Irun (Espagne), les patrons des trois organisations ont multiplié les rencontres au siège de la centrale de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. L’objectif affiché : construire dans les mois qui viennent une proposition commune de pacte vert et rouge qui permette de lutter contre le changement climatique tout en assurant des emplois de qualité pour les salariés des secteurs concernés.


« Il y a des alliances à faire entre les forces sociales, les syndicats et les organisations environnementales, souligne la porte-parole d’Attac, Mme Trouvé. Cela nécessite une évolution au sein des syndicats, qui est en train de se faire. Et du côté des associations écologistes, cela veut dire intégrer les questions sociales. » Le directeur général de Greenpeace, M. Julliard, estime lui aussi ce travail en commun d’un genre nouveau nécessaire : « On appelle de nos vœux une transition écologique ambitieuse mais on veut éviter qu’on nous renvoie sans cesse cette question des pertes d’emplois. »


Philippe Martinez reconnaît que cette alliance avec les associations environnementales est une nouveauté pour la CGT et que les réponses communes sont encore à construire. Cette démarche pourrait aussi provoquer des interrogations au sein de la centrale syndicale, historiquement méfiante vis-à-vis des écologistes. « Si on reste chacun dans son coin, on n’a aucune chance d’y arriver », glisse le patron de la CGT avant de quitter la salle, en promettant d’autres initiatives communes dans les prochains mois.


Retrouvez l'intégralité de cette actu ici




© 2019 Gate17.fr

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

GATE 17 © 2020